RSS
RSS



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ulfric
UlfricMessages : 54
Date d'inscription : 30/12/2013

Passeport
Ma bête: Mama
Meute: Lycae
Compagnon/Compagne: Mama mais elle ne le sait pas encore
avatar
Ulfric
MessageSujet: Histoire   Lun 30 Déc - 22:36


   
  L'Histoire se répéte
   

   

   Quand on se prend pour Dieu
   

2011
Les scientifiques fiers de leur trouvaille avec le gène-v*, décidèrent de continuer sur leur lancée et donc, de créer un autre gène. C’est ainsi que naquit le gène-a, le gène animal. Ce gène sera à l’opposer du premier où on cherchait à améliorer l’humain en terme de longévité, là on cherche à l’améliorer en terme d’adaptabilité et de puissance dans un but militaire en le croisant avec d’autres espèces.

2023
1 an après le carnage du laboratoire, cadeau des cobayes du gène-v qui s’enfuirent et détruisirent tout sur leur passage, le gouvernement condamna la base scientifique, pendant 10 ans et l’on oublia son existence.

2034
Des scientifiques français vinrent fouiller la base avec l’accord du gouvernement et de l’ONU, qui pouvait savoir ce que la base pouvait cacher comme secret défense ?

Ils firent la découverte d’un coffre-fort, enterré dans le sol, encore intact. Avec l’aide des militaires, ils percèrent le secret du coffre. Celui-ci contenait les cahiers des charges du gène-v avec ses résultats et celui du gène-a, mais juste au stade expérimentale sans avoir pu l’expérimenté sur les humains.

Fort de leurs trouvailles, les scientifiques français, avec l’accord et le soutien financiers et matériel de l’Amérique, reprirent les travaux de feux leurs collègues, dans une nouvelle base sur le sol américain.
Dès qu’ils furent prêts, ils cherchèrent un moyen pour essayer le gène. La solution vient un jour, où un scientifique d’une autre branche, celle qui devait améliorer le gène-v, apporta une jeune fille en pleine mutation du gène-v, qui réagissait mal à la manipulation. Il souhaitait s’en débarrasser et la proposa aux scientifiques du gène-a. Ceux-ci trouvèrent que c’était une bonne idée, quoi de mieux qu’essayer un gène sur une personne condamnée, même si elle souffrait déjà à cause d’une autre expérience ?
L’opération fut un succès et à leur plus grande surprise, les deux gènes coopèrent entre eux décidèrent de cohabiter au sein d’un même hôte, lui donnant leurs avantages, même s’ils annihilaient d’autres traits.
Le cobaye ne semblait pas souffrir de la soif de sang comme un vampire, mais il ne pouvait pas se transformer complétement en animal. A la place, il pouvait soit faire apparaître les oreilles et/ou la queue.
Euphorique, les scientifiques organisèrent plusieurs enlèvements dans le pays, 10 pour être exactes avec des critères précis. Mais seulement quatre enfants survécurent à l’expérimentation et aux premiers mois. Deux garçons, de 12 et 5 ans, et deux filles, de 9 et 2 ans.

Le cobaye, celle à qui on avait inoculé les deux gènes, à 20 ans lors de son arrivée, elle en avait à présent 21. Le gène-a qu’elle reçu, fut celui le gène d’un félin et plus précisément celui d’un Mau Egyptien. Les scientifiques la nommèrent 2-21-2G-1GF, mais le reste du monde la connut sous le nom de Madeleine Tchakov.
L’aîné des garçons, Ethan Quinn, 12 ans, reçu le gène d’un loup d’Oregon.
L’aînée des filles, Aurèlie Moyen, 9 ans, reçu le gène d’une hermine polaire.
Le second garçon, Barry Allen, 5 ans, reçu le gène d’une vipère aspic.
La seconde fille, Natako Kuro, 2 ans, reçu le gène d’un zèbre.

Avec de l’entraînement, et beaucoup de discipline, les enfants coopérèrent. Ce fut Madeleine qui prenait soin d’eux, les éduquaient et les aimaient. Même si pour cela, elle fut punie régulièrement, les scientifiques voulaient des soldats, pas des lâches ou des mauviettes.


2040
5 ans plus tard, Madeleine et les enfants furent envoyés dans une forêt pour une mission de survie et observer leur comportement en milieu inhospitalier, voir si les instincts primaires allaient prendre le dessus. Ce fut l’opportunité pour eux de s’enfuir, ils passèrent presque un mois dans la forêt avant de trouver une sortie, qui débouchait sur un petit village d’indigène. Ils y vécurent heureux pendant six mois, ne sachant pas qu’à l’extérieur du village, l’horreur se produisait.

Les scientifiques étaient furieux et honteux que des enfants et une incapable puissent les berner. De plus, le gouvernement ayant eu vent de la situation, mis la pression sur les scientifiques pour qu’ils accélèrent le mouvement et donc, ils lancèrent une campagne de vaccination contre la grippe. Grâce à un minibus médical, les scientifiques inoculaient le gène-a et non le vaccin, puis, ils laissaient les patients repartir sans savoir que leur code génétique commençait à muter et fusionner avec celui de l’animal qu’on leur avait transmis au hasard. Le premier mois pour les patients et leur entourage fut l’apocalypse, qui se propagea dans le pays tout entier. On parla de cannibalisme, de pic de violence, de personnes tuées par des animaux, bref tout le monde est touché.

2041
Madeleine en entendit parler et se sentit responsable, laissant la garde des enfants aux indigènes, elle alla tout droit à New York pour trouver ses ‘vampires’, ceux qui avaient été victimes du gène-v comme elle. Elle en avait entendu parler au complexe et grâce à l’aide des Anciens et de leur police, ils purent stopper l’expansion du gène et contrôler ceux ayant déjà été atteint par la mutation.

2045
Ce fut côte à côte que Madeleine et Julian créèrent un système social identique aux vampires mais adapté Lycaes. Pour les éduquer, les discipliner et les aider.

2101
Le temps est passé et les choses se sont calmées. Les Lycaes, tel fut le nom qu’ils se donnèrent, arrivèrent à s’organiser. A contrario des vampires où c’est l’ancienneté qui prime, chez les Lycaes, c’est la force qui l’emporte, car il faut de la force pour discipliner un animal enragé ou tout une meute. C’est ainsi que fut hiérarchisé nos gène-a. Le plus fort l’emporte et doit protection au plus faible, à la tête de la société se trouve l’Ulfric, le Lycae le plus fort de tous, mais aussi le plus intelligent, car il faut aussi en avoir dans la tête pour gouverner de manière juste.

Dans ce chaos, que serez-vous ? Un Lycae sage qui suit les règles qui régit la société, ou un voyou qui décide de vivre plus comme un animal qu’un être humain, outrepassant les lois ?
   

   Len Kagamine sur Never-utopia
   


* Gène-V est l'extension de ce forum, pour mieux comprendre les références faites, vous avez deux choix :
- Aller directement sur le forum à cet adresse : http://gene-v.forumactif.fr/
- Où lire le contexte ici :
Contexte:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gene-a.forumactif.org
Mama
Madeleine TchakovMessages : 3
Date d'inscription : 20/06/2015
avatar
Mama
MessageSujet: Re: Histoire   Jeu 10 Déc - 17:41




L'Histoire se répète..."Nous ne changeons pas avec le temps ; nous sommes pareils aux fleurs qui s'ouvrent, nous ne faisons que devenir un peu plus nous-mêmes"


Quand on se prend pour Dieu...

Pour mieux comprendre ce que sont les lycae, il faut remonter le temps d'environ 60 ans, à quelques années près.

Après la débâcle causée par l'évasion, les cobayes du gène-v et le carnage qui en a découlé au sein de l'infrastructure militaire, cette dernière a été scellée et oubliée. Enfin, c'est ce que le gouvernement espérait. Mais, en France, un groupe de scientifique voulu suivre les traces de leurs confrères, et de ce fait, préparèrent une expédition vers le laboratoire, de manière clandestine. C’est après une fouille minutieuse du site que finalement, un scientifique trouva la cachette du chef de projet. Dedans, il trouva les cahiers relatant le protocole concernant le gène V, les résultats directs et ce au fur et à mesure des années, se terminant la veille de l’évasion.
Dans le lot, il trouva un petit cahier portant la mention « Gène A, suite du projet Gène V ». En le feuilletant, le scientifique se rendit compte que le projet se basait sur le précédent, mais avec une variation, à la place d’un gène portant sur l’amélioration des sens, ce projet consistait à implanter un gène animal dans le corps humain.
Ils avaient ce pourquoi ils étaient venus, alors pas la peine de traîner trop longtemps dans ce sinistre lieu, décor idéal pour un film d’horreur. Avant de retourner en France, ils furent approchés par le gouvernement américain. Il en résulta un accord, la subvention de leurs recherches, à condition que ceux-ci soient faits en Amérique, sur une nouvelle base.
C’est ainsi que commencèrent les recherches à partir des consignes du cahier.

Il fallut 3 ans pour perfectionner le virus nommé  « Gène-A », qui est le diminutif de gêne animal. Il a pour objectif de permettre à l’homme de prendre possession des atouts de l’animal dont il possède le gêne, par exemple la vitesse du guépard, l’agilité du singe, etc… Enfin, en théorie, car en pratique, ce fut tout autre chose.
Le premier cobaye humain, fut une jeune femme dans la vingtaine, qui malheureusement avait commencé le processus de transformation en vampire. Des scientifiques l’avaient trouvé dans une rue, près du complexe, agonisant sur le sol. Ils se dirent, pourquoi ne pas essayer sur cette femme, de toute manière, elle est condamnée. C’est ainsi qu’on lui injecta le virus « Gène-A », mais les choses ne se passèrent pas comme prévue. Les deux gènes s’affrontèrent, pour finalement s’annihiler, ne laissant qu’un hybride incapable de se transformer en un animal, sans pour autant être un vampire. Mais la modification génétique laissa de profonds dommages sur le corps, des cicatrices qu’elle s’était infligées dans la douleur, ainsi qu’une infertilité. On peut dire qu’elle a l’avantage des deux gènes sans en subir les inconvénients, ne pas craindre le soleil, ne pas être contrôlé par sa forme animale, tout en profitant des sens développé.
Voyant l’échec du test, les scientifiques décidèrent de trouver des cobayes, tout en gardant la jeune femme comme cobaye également. Les futurs cobayes furent des enfants de tout âge et de nationalité. Sur l’ensemble des enfants, seuls quatre survécurent au traitement. La jeune femme devint un peu une mère de substitution pour les jeunes, les aidant à accepter leur nouvelle vie.
Le temps passa et les scientifiques s’impatientèrent en voyant la stagnation du projet et la désobéissance des sujets. Ainsi, avec seulement les vêtements qu’ils portèrent, ils furent lâchés en Amazonie. Les savants espérèrent ainsi leurs morts et la destruction des preuves.
Ce qu’ils ne savaient pas, c’est que le petit groupe survécu et fut sauvé par un petit village.
De leur côté, le gouvernement exigea des résultats rapidement, mais les scientifiques s’étaient émancipés, mais aussi, furent atteint par la folie des grandeurs. Ils avaient inventé un moyen rapide d’inoculer le nouveau gène, mais ne purent le tester. Une épidémie de grippe leur donna la solution à leur problème, comment tester en grandeur nature leur nouveau sérum.
Voilà comment, ils se firent passer en médecin qui prodigue des vaccins antigrippaux à un grand nombre de personnes. Ainsi, ils ne vaccinèrent pas les personnes, mais les infestaient du sérum Gène-A. Les résultats ne furent pas visibles de suite, le temps que le ‘vaccin’ fasse effet, cela prit 3 jours. Puis, les patients ressentirent des vertiges, des douleurs dans le corps entier, comme si leurs os se réorganisaient. Au final, l’horreur se produisit. Les personnes se transformèrent en animal différent, celui dont on leur avait inoculé le gène. Comme ce fut la première transformation, les animaux étaient sauvages et incontrôlables, mordants d’autres humains, les infestant par la même occasion, à cause de leur salive qui portait la trace du Gène-A.
Le petit groupe en Amazonie entendit les nouvelles, n’écoutant que son courage, la jeune femme laissa les enfants sous la garde du chef de village et se rendit à New York grâce à des militaires, à qui elle avait menti. Une fois sur place, elle rencontra les Anciens et leur demanda, supplia de l’aider à endiguer l’infestation. Mais le temps entre la première infestation par vaccin et sa rencontre avec les Anciens, il s’était écoulé un mois, faisant un grand nombre de victimes.
Cela ne découragea personnes, et donc, main dans la main, le phénomène se réduisit et se cibla dans une ville, Baltimore, proche de New York en cas de besoin, mais assez loin pour ne pas empiéter sur le territoire de l’autre.
Le temps passa et, les Lycae, nom qui fut décidé pour désigner les infester, s’organisèrent en société, avec l’aide des Anciens.
A la tête de tout cela, l’Ulfric, l’alpha le plus fort et le plus sage, car il ne suffit pas d’avoir des muscles pour gouverner, il faut aussi de la cervelle. L’Ulfric guide et dirige les lycae, il est l’équivalent des Anciens. Celui-ci, ne pouvant pas faire l’aller-retour entre NY et Baltimore pour des réunions avec les Anciens, envoya la jeune femme, connue sous le nom de Madeleine. Elle devint l’ambassadrice entre les deux races, étant donné que ce fut elle qui tendit la main en premier à leur homologue surnaturel. Ironiquement, on la désigne comme la Mama, celle qui prend les décisions et qui fait office de visage public quand il le faut. Elle a autant de pouvoir que l’Ulfric, mais elle ne les utilise que très rarement.
Plus de 50 ans passèrent, la société s’agrandit au point que Baltimore attira l’attention des hunters. Ce sont des humains évolués, qui ont pour point de départ un humain hybride, un lycae mordu par un vampire, résultant d’un humain à l’image de Madeleine, les avantages des deux races sans leurs inconvénients. Le lycae, mordu deux fois par des créatures, développa une haine pour eux, et décida de mené une vendetta contre eux, s’utilisant comme patient zéro pour créer un sérum de « Super-Humain », pouvant rivaliser avec les lycae et les vampires. Il endoctrina du monde dans sa quête contre le surnaturel.

C’est ici que la V2 du forum commence, les hunters ont chassé les lycae de Baltimore, les obligeant à trouver refuge auprès des vampires à New York.
Dans ce nouveau monde, qui serez-vous ? Un vampire, un lycae ou un humain endoctriné qui souhaite éliminer le surnaturel ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gène A :: Grimoire Sacré :: Rules & Story-